Intervention de Pierre Mialinko au Conseil municipal de novembre 2020

Délibération 10 – Vente de la thermoscelleuse de la cuisine centrale

Merci Monsieur Le Maire,

Tout ça pour la vente d’une thermoscelleuse allez-vous me répondre, mais vous imaginez bien que la présente délibération ne saurait se résumer à une simple vente d’un objet matériel. En effet, celle-ci soulève l’ensemble des problématiques posées par le devenir de la cuisine centrale et en dit long sur la place que vous accordez aux services publics à Conflans. La cuisine centrale que vous avez pris soin de brader en est l’exemple le plus flagrant.

Commençons tout d’abord par faire un petit rappel historique du terrain concerné par la présente délibération au sein du quartier du Renouveau.

En mai 2018, le Conseil Municipal de l’époque avait décidé du déclassement par anticipation du terrain situé au 34 rue du Renouveau accueillant aujourd’hui la cuisine centrale en vue de son incorporation dans le domaine privé de la commune. C’était l’acte I.

Les délibérations 17 et 18, votées par vous et votre majorité de façon unanime lors du Conseil Municipal du 06 juillet dernier ont respectivement porté d’une part, sur l’approbation de la cession dudit terrain au bailleur « Résidences Yvelines Essonne » et d’autre part, sur l’autorisation donnée à ce dernier pour déposer toute demande d’autorisation d’urbanisme sur ce même terrain. C’était l’acte II. D’ailleurs, Cette politique de vente de foncier est en cohérence avec les mêmes politiques suivies dans les communes GPSO sous obédience de votre ami Monsieur Bédier.

Je rappelle que ces deux délibérations proposées le 06 juillet dernier vont permettre à votre bailleur de rentabiliser cet espace et de densifier une zone déjà dense en logements sociaux et bien entendu sans cohérence urbanistique et avec une architecture de promoteur standard, banale et répétitive. Bonjour l’esthétisme et la qualité architecturale à Conflans ! Je ne me fais par ailleurs aucun doute sur l’issue du Permis de Construire de cette opération immobilière car vous avez déjà négocié et tout verrouillé avec le bailleur. En effet, celui-ci est déjà acquis ou quasiment acquis pour votre bailleur qui à l’heure actuelle doit être surement en train de se lécher les babines ayant affaire à un Maire aussi généreux que vous. Inutile de rappeler à ce propos l’objet des délibérations 17 à 22 votées par vous et votre équipe le 06 juillet dernier ayant surtout porté sur la cession de terrains à Conflans à ce même bailleur. Les terrains concernés sont pour rappel le 34 rue du Renouveau, le 4 rue de la Chasse et le 125 boulevard du Général De Gaulle. Je ne reviendrai pas là-dessus car j’ai déjà eu très largement l’occasion de m’exprimer sur le sujet et vous connaissez mon avis. Vous avez les moyens Monsieur Le Maire de vous opposer à tous ces prochains Permis de Construire car vous en êtes la seule autorité compétente.

Entendons-nous bien, je ne suis pas contre l’évolution urbaine du quartier du Renouveau. Toutefois, ma vision urbaine pour ce secteur est bien différente de la vôtre Monsieur Le Maire. Lors d’une précédente modification du Plan Local d’Urbanisme au cours de votre premier mandat, vous avez refusé d’établir une zone de logements sur toute la zone du Renouveau à la place des hangars. Or, cette politique aurait permis de constituer un quartier ouvert comprenant des espaces verts en assurant la liaison entre les logements Renouveau et ceux de la ZAC Alcatel. Des trames vertes et bleues auraient pu être intégrées à ce projet urbain dans un souci de liaison harmonieuse avec les quartiers aux alentours. La densité du quartier aurait été préservée et contrôlée en y proposant des logements de faible hauteur avec une emprise au sol raisonnable à la place des hangars. Au niveau architectural, il aurait été parfaitement possible de rompre avec l’architecture classique de promoteur en ayant eu recours à une architecture traditionnelle ou plus contemporaine à travers l’utilisation du matériau bois par exemple. Le PLU aurait très bien pu évoluer dans ce sens réglementairement parlant à l’échelle de ce secteur en vue de proposer cet aménagement urbain de qualité à la place des hangars. A l’époque, vous avez refusé d’entendre cette proposition en argumentant que ce site était vétuste et insalubre pour envisager une opération de rénovation urbaine. Vous avez par ailleurs ajouté que ce site était particulièrement favorable aux activités artisanales et industrielles. Une autre politique relative au renouvellement urbain du Quartier du Renouveau est donc possible et cela aurait permis de conserver la cuisine centrale.

Bref, aujourd’hui que se passe-t-il concrètement ? C’est l’ouverture de l’acte III à travers la vente du matériel ayant servi au bon fonctionnement et à la pérennité de la cuisine centrale à savoir ladite thermoscelleuse par exemple.

Monsieur Le Maire, les Conflanais ont besoin de services publics forts, notamment à l’heure où la crise sanitaire n’a cessé d’accroitre les inégalités au sens large du terme dans la population : les inégalités sociales, économiques, scolaires et j’en passe… A notre échelle, seule une politique interventionniste locale à la keynésienne pourra réduire ces inégalités devenues insupportables aux yeux de la population. C’est ma vision du socialisme municipal. D’ailleurs j’aime beaucoup ce terme. Je n’ai aucun tabou à l’utiliser et j’en suis fier.

Pour en revenir à mon propos, la cuisine centrale aurait pu par exemple jouer un rôle fondamental dans le cadre du contexte sanitaire que nous traversons aujourd’hui en 2020 en assistant les plus faibles et les plus démunis à travers le portage des repas à des coûts moindres. C’est ce que nous aurions fait en vue de corriger les inégalités alimentaires car l’accès à la nourriture est un droit à la ville fondamentale. L’alimentation représente par ailleurs l’une des dépenses les plus importantes pour les ménages franciliens avec le logement et les transports.

Je rappellerai également que la gestion de la cuisine centrale était l’une des dernières compétences de la ville ayant permis ainsi de se rapprocher de ses concitoyens.  Celle-ci assurait des repas de qualité et cela ne vous a pas empêché malheureusement de signer un contrat avec une entreprise située à des dizaines de kilomètres de Conflans, qui sert aux enfants et aux personnes âgées de cette ville une nourriture de piètre qualité à un coût plus élevé. Sauf erreur de ma part, il me semble que c’est l’entreprise ELIOR qui est à présent délégataire de ce service public. Il faut maintenir la cuisine centrale pour la qualité des repas et la reprendre en régie. La gestion en régie de la cuisine centrale est d’autant plus d’actualité en raison de la crise sanitaire. Les nuisances pour la supprimer sont de faux arguments, d’ailleurs la cuisine centrale a continué à fonctionner pour d’autres clients aujourd’hui. Je vous l’avais déjà dit lors du Conseil Municipal du 06 juillet dernier.

Nous refusons qu’un programme immobilier vienne se substituer à la place d’un service public.

Nous voterons contre cette délibération.

Interventions de Pierre Mialinko au conseil municipal de septembre 2020

12) CONVENTION DE SURVEILLANCE ET D’INTERVENTION FONCIERE AVEC LA SAFER (SOCIETE D’AMENAGEMENT FONCIER ET D’ETABLISSEMENT RURAL) DE L’ILE DE FRANCE

Monsieur Le Maire,

Cette délibération soulève les problèmes fonciers rencontrés par notre commune. Il ne s’agit pas simplement de traiter ici les enjeux agricoles mais également les problématiques liées à l’ordre et à la sécurité. L’exercice du droit de préemption est un outil qui permettrait d’y remédier en faisant appel à la SAFER.

Pour ma part, je mettrais une condition afin d’éviter une dépense inutile dans ce type de convention une fois signée. La condition serait de vous engager formellement ce soir autour de la table de ce Conseil Municipal à présenter un rapport d’exercice de ladite convention à la fin de la période annuelle soit en octobre 2021 et de de penser à son renouvellement éventuel.

Cela dit, nous estimons que ce n’est pas cette convention qui permettra d’éradiquer l’urbanisation sauvage, les chantiers illégaux, les divisions foncières en cœur d’îlot entraînant la suppression d’espaces verts, les divisions de maisons individuelles, la lutte contre les marchands de sommeil et les transformations de débarras en logement… Tout cela se pratique à une grande échelle dans la ville de Conflans et vous n’y avez jamais remédié ou si peu. Nous ne vous avons pas entendu sur ces sujets ou si peu. Vous ne vous êtes pas vraiment engagés en vue de lutter contre ces problèmes urbains car votre politique urbaine repose essentiellement sur la course acharnée à la promotion immobilière. Vous vous inscrivez purement et simplement dans la continuité de votre premier mandat.

Quant aux espaces agricoles, pour y revenir, nous regrettons que dès votre arrivée aux responsabilités en 2014 vous ayez modifié le PLU. Vous avez placé de nombreuses parcelles agricoles en zone constructible et en zone à urbaniser. Beaucoup de ces parcelles ont été construites à savoir par exemple au niveau de la rue du Maréchal Joffre à proximité du gymnase ou encore au niveau de la rue Arnoult Crapotte. Vous aurez donc du mal à vous faire passer pour le petit père des espaces agricoles. Par ailleurs et au regard de la délibération numéro 11 votée juste avant, vous restez le premier démolisseur de la ville avec ou sans permis de démolir.

Avant votre arrivée aux responsabilités, tous ces terrains urbanisés ou en cours d’urbanisation actuellement faisaient valoir de leur passé rural et traditionnel. C’est bien dommage ! Vous avez complètement cassé le bon bilan urbain de vos prédécesseurs soucieux d’harmoniser les espaces agricoles avec les espaces urbanisés. Vous avez en général laissé place à la spéculation, à la gentrification et à une densification urbaine sans signification ou plutôt à une banlieue dortoir et bien souvent au détriment des espaces agricoles et des espaces non bâtis.

Nous ne voterons pas évidemment contre cette délibération mais nous vous demanderons des comptes dans un an et nous vous interpellerons à ce sujet en vue d’apprécier les premiers résultats au regard de cette convention qui sera adoptée ce soir.

13) TRANSFERT DE PROPRIETE DU CENTRE NAUTIQUE A LA COMMUNAUTE URBAINE GRAND PARIS SEINE ET OISE DANS LE CADRE DU TRANSFERT DES COMPETENCES

Monsieur le Maire,

Nous sommes étonnés de l’appellation de cette délibération. En effet vous parlez de centre nautique or il a toujours été question d’un centre aquatique à ce que je sache. Nous ne faisons pas de ski nautique au centre aquatique de Conflans-Sainte-Honorine donc nous resterons sur cette appellation de centre aquatique. Pour pratiquer le ski-nautique, je vous invite Monsieur Le Maire à vous rendre aux étangs de Cergy. Soyez donc bien précis Monsieur Le Maire sur les termes que vous utilisez !

Le constat est malheureusement le suivant : le centre aquatique est un actif qui a coûté plusieurs millions d’euros aux contribuables conflanais. De plus, le centre aquatique est la propriété de la ville et est purement et simplement cédé à l’intercommunalité GPSO au sens « indemnité compensatrice » comme l’indique la délibération.

Franchement Monsieur Le Maire, c’est tout simplement stupéfiant. Nous sommes en pleine dérive dogmatique de vous-même et de votre équipe. Votre seule vision est celle de la communauté urbaine de GPSO dans laquelle vous vous êtes précipité et dans laquelle vous vous enfoncez avec un zèle et même avec une délectation qui me stupéfie. Mais qui êtes-vous pour gruger ainsi 36000 conflanais qui ont payé le centre aquatique ? Dans cette logique, seriez-vous prêts ainsi Mesdames et Messieurs de la majorité à céder gratuitement et sans indemnités vos propres patrimoines comme vos maisons, vos appartements, vos résidences principales et secondaires ? Cela reviendrait à déposséder vos enfants et ceux que vous aimez en général.

Il y a parmi vous mesdames et messieurs de la majorité des personnes qui travaillent certainement en entreprise. D’une façon générale vous représentez les sensibilités politiques qui louent à tout propos l’efficacité et la rationalité dans la gestion des entreprises. C’est d’ailleurs le mot d’ordre à La République En Marche que vous soutenez plus ou moins Monsieur Le Maire. J’aurais à ce propos une question Mesdames et Messieurs de la majorité : quelle serait la réaction de votre responsable ou de votre employeur si vous lui proposiez pour le bon fonctionnement de son entreprise de céder gratuitement ses actifs, ses biens et ses bureaux ? J’ai le sentiment que l’entretien pourrait tourner court car tout ceci entrainerait l’inscription chez Pôle Emploi aussi bien du salarié que de l’employeur faute de pragmatisme.

Mais rassurez-vous Mesdames et Messieurs de la majorité, en ce qui vous concerne, vous représentez moins de 2 conflanais sur 10. Vous êtes certainement légitime à vous affranchir du bon sens et de la raison et c’est ce que vous allez faire par votre vote unanime.

Monsieur Le Maire, vous continuez et cautionnez une opération de spoliation des Conflanais. Il s’agit d’une faute lourde et inexcusable dans le cadre de la gestion de notre ville.

Nous voterons évidement contre cette délibération qui est absolument scandaleuse.

Interventions de Pierre Mialinko au Conseil Municipal de juillet 2020

17) APPROBATION DE LA CESSION AUX « RESIDENCES YVELINES ESSONNE » DE LA PARCELLE CADASTREE AI N°724, 34 RUE DU RENOUVEAU, ET AUTORISATION DE SIGNER UNE PROMESSE UNILATERALE DE VENTE

Merci Monsieur Le Maire,

Pour commencer, laissez-moi vous dire que nous déplorons le choix du bailleur pour cette opération immobilière comme pour les délibérations à suivre d’ailleurs. Passer par le bailleur Yvelines Essonne est la pire des choses qu’il puisse arriver à Conflans ainsi que pour ses futurs locataires et ses futurs propriétaires. Monsieur Le Maire, vous êtes en train de perdre considérablement la main car vous confiez l’urbanisation de Conflans à une technocratie politico-financière très discutable.

Cette société ne fait que de la grosse production sociale de faible qualité avec une gestion du parc plus que critiquable. Il n’y a aucune concertation digne de ce nom avec les municipalités. Cette société pousse à la densification à outrance des parcelles. Il est calamiteux de donner encore plus de place à Conflans, à cette société qui par ailleurs, va demander à la commune le maximum d’avantages (en particulier en garanties d’emprunt).

En mai 2018, le Conseil Municipal de l’époque avait décidé du déclassement par anticipation de la parcelle située au 34 rue du Renouveau en vue de son incorporation dans le domaine privé de la commune. A ce propos vous avez bradé la cuisine centrale implantée sur cette parcelle pour signer un contrat d’approvisionnement avec une entreprise située à des dizaines de kilomètres de Conflans, qui sert aux enfants et aux personnes âgées de cette ville une nourriture de piètre qualité à un coût plus élevé. Il faut maintenir la cuisine centrale pour la qualité des repas et la reprendre en régie. Les nuisances pour la supprimer sont de faux arguments, d’ailleurs la cuisine centrale a continué à fonctionner pour d’autres clients aujourd’hui. Construire des logements sur cette parcelle n’est que du bricolage. Faute d’avoir respecté la loi ALUR prévoyant un seuil de 25% de logements sociaux, vous êtes en train de sacrifier des services publics fondamentaux ainsi que le foncier de notre commune pour rattraper votre retard en matière de logement social. J’aurai l’occasion de revenir sur ces points lors des délibérations suivantes.

Cette délibération s’inscrit dans la continuité de votre premier mandat, où vous n’avez cessé de vendre le foncier public au privé en vue de satisfaire l’appétit et la rentabilité des promoteurs immobiliers quitte à sacrifier des services publics de qualité. La générosité dont vous faites preuve à l’égard des promoteurs coûte cher aux Conflanais et dessert l’intérêt général (la preuve avec la suppression de la cuisine centrale). Cette première délibération en matière d’urbanisme augure mal la suite. Ce n’est pas pragmatique.

Monsieur Le Maire, Conflans Sainte-Honorine devient petit à petit Conflans Saint Promoteur. Cette délibération est l’arbre qui cache la forêt. Avec le transfert imprudent de cette parcelle à Yvelines Essonne, nous allons payer six années d’inertie de la municipalité sur ce secteur sans rien résoudre.

Nous voterons donc contre cette délibération.

18) AUTORISATION DONNEE A »LES RESIDENCES YVELINE ESSONNE » POUR DEPOSER TOUTE DEMANDE D’AUTORISATION D’URBANISME SUR LA PROPRIETE COMMUNALE CADASTREE AI-724 ET SITUEE AU 34 RUE DU RENOUVEAU A CONFLANS SAINTE HONORINE

Merci Monsieur Le Maire,

La construction de 40 logements constitue un programme bien dense Monsieur Le Maire. Le projet se situe dans une zone où l’emprise au sol n’est pas réglementée. Ainsi votre promoteur pourra très largement rentabiliser l’espace à outrance.

Monsieur Le Maire, il est mal venu de construire du logement sur cette parcelle dans une zone déjà dense en logements. Je veux parler de la Résidence du Renouveau, qui se trouve à deux pas du 34 rue du Renouveau.

Ce bétonnage est inacceptable aux yeux de nombreux Conflanais qui en ont assez de cet urbanisme brutal et sélectif. Ce futur programme immobilier va bunkeriser encore un peu plus Conflans C’est toute la zone Alcatel qui va se retrouver surdensifiée par ailleurs.

Monsieur Le Maire, de manière générale, vous avez autorisé au cours de votre premier mandat des opérations privées, au jour le jour, sans cohérence urbanistique de piètre qualité et préjudiciable au paysage. Il en sera de même pour ce futur projet du 34 rue du Renouveau. Conflans Sainte Honorine souffre cruellement d’un déficit d’innovation en urbanisme. Les initiatives viennent toutes des services GPSO qui ont une approche technocratique et hors sol. Je pense qu’il faut le dire et les Conflanais doivent le savoir.

Par ailleurs votre politique urbaine visant à accroître l’offre de logements sans penser à l’augmentation des services publics ne fait que renforcer le caractère de ville dortoir.

Ainsi et pour l’ensemble de ces raisons notre groupe votera contre cette délibération.

19) APPROBATION DE LA CESSION A « LES RESIDENCES YVELINE ESSONNE » DE LA PARCELLE CADASTREE AV N°469 SISE 4 RUE DE LA CHASSE ET AUTORISATION DE SIGNER UNE PROMESSE DE VENTE UNILATERALE

Merci Monsieur Le Maire,

L’initiative de densifier cette zone stratégique et proche de la Gare Romagné n’est pas mauvaise en soi. Il faut en effet densifier les secteurs à proximité des gares pour à la fois limiter l’étalement urbain et décourager l’usage de la voiture. C’est une occasion de rénover les abords du quartier Paul Brard. Néanmoins nous espérons que ce programme immobilier sera à la hauteur des attentes des Conflanais, notamment en matière de qualité de vie. Il conviendrait par exemple de concevoir de grands logements en vue d’accueillir des familles plutôt que de concevoir des petits logements s’apparentant à des cages à lapins.

Dans un souci de transition énergétique, il serait opportun de valoriser l’esthétisme des bâtiments, ce que font rarement les promoteurs qui ont une architecture très répétitive. Il serait opportun, Monsieur Le Maire, de proposer des toitures et des façades végétalisées pour ce programme immobilier. Cela s’inscrirait parfaitement dans une logique de développement durable. En effet, les toitures et les façades végétalisées présentent bon nombre d’avantages: Ce sont de bons isolants thermiques et phoniques qui réduisent la consommation énergétique des futurs propriétaires et des futurs locataires. L’étanchéité dure plus longtemps entraînant de fait la durabilité et la pérennité du gabarit du bâtiment, une gestion moins onéreuse des eaux de pluie puisque les toitures végétalisées ont une capacité de rétention de l’eau très importante. Un geste pour la santé publique également puisqu’elle améliore la qualité de l’air et assure une meilleure intégration dans le paysage urbain et un maintien de la biodiversité.

Monsieur Le Maire, que pensez-vous de ces recommandations ?

Nous sommes favorables à la densification de cette parcelle proche de la Gare Romagné, toutefois nous souhaiterions obtenir des réponses et être rassurés par rapport à la typologie des futurs logements, par rapport à l’aspect extérieur, par rapport à la prise en compte des prescriptions paysagères.

Ainsi, nous nous abstiendrons sur cette délibération

20) DECLASSEMENT ANTICIPE DE LA PARCELLE CADASTREE AL-669-125 BOULEVARD DU GENERAL DE GAULLE

21) APPROBATION DE LA CESSION « LES RESIDENCES YVELINES ESSONNE » DE LA PARCELLE CADASTREE AL-669, 125 BOULEVARD GENERAL DE GAULLE EU AUTORISATION DE SIGNER UNE PROMESSE UNILATERALE DE VENTE

22) AUTORISATION DONNEE A « LES RESIDENCES YVELINES ESSONNE » POUR DEPOSER TOUTE DEMANDE D’AUTORISATION D’URBANISME SUR LA PROPRIETE COMMUNALE CADASTREE AL-669-125 BOULEVARD DU GENERAL DE GAULLE

Merci Monsieur Le Maire,

Nous abordons là un sujet important et extrêmement sensible puisque la présente délibération a pour objet de déclasser encore un terrain sur Conflans. Toutefois, il ne s’agit pas de n’importe quel terrain car celui-ci correspond à un espace vert public. Vous proposez encore un projet de réhabilitation et de renouvellement urbain en vue de compléter l’offre de logements en accession sociale, comme pour les délibérations 17) 18) 19). Vous donnez l’impression d’une course acharnée et précipitée à la construction pour reconstituer les logements sociaux démolis de la résidence Paul Brard. Toutes les délibérations précitées sont bien évidemment liées et nous amènent à nous focaliser sur deux problématiques : d’une part le logement social et d’autre part la problématique des espaces verts à Conflans.

En 2014, le seuil de logements sociaux était de 21,4% environ. Ce seuil était bien conforme à la loi SRU prévoyant 20% de logements sociaux dans les communes. La gauche de l’époque était dans les clous. Or, Monsieur Le Maire, vous avez complètement cassé la dynamique impulsée par la gauche lorsque vous êtes arrivés aux responsabilités en 2014. Vous avez refusé de construire des logements sociaux et avez même annulé de nombreuses études en cours. Le nombre de logements sociaux a pratiquement stagné au cours de votre précédent mandat. Et encore, c’est uniquement parce que les logements du Clos de Rome été pris en compte dans le calcul du parc social alors qu’ils ont été construits il y a plus de quarante ans. Cette course précipitée dans l’urgence et irréfléchie s’explique uniquement parce que vous n’avez quasiment rien fait lors de votre premier mandat en matière de logement social. Les voyants sont au rouge. Cette négligence est une insulte faite aux Conflanais puisque 80% d’entre eux sont éligibles au logement social. C’est un droit à la ville fondamental pour un grand nombre de nos concitoyens. Il est normal que les municipalités jouent leurs rôles d’état providence. Faute d’avoir respecté les objectifs fixés par la loi (25% de logements sociaux dans les villes de plus de 3500 habitants conformément à la loi ALUR) au cours de votre premier mandat, vous vous lancez aujourd’hui dans cette course à la construction précipitée au détriment de la qualité de vie des Conflanais et au détriment des espaces verts. Cela ressemble à un processus de bétonnisation acharnée auquel nous sommes opposés.

Nous refusons que les espaces verts soient sacrifiés. Le 125 boulevard du Général de Gaulle en est l’exemple flagrant et illustre parfaitement l’ensemble de mes propos. Lorsque l’on regarde une vue aérienne de Conflans sur Google Earth, le seul espace vert conséquent est le Parc du Prieuré. Les rares réalisations de parcs au cours des six dernières années avaient été décidées avant votre arrivée aux affaires. Les autres sont menacés par vos projets. Ils menacent également l’homogénéité urbaine, qui est un aspect fondamental de notre cadre de vie. Qui imaginerait un immeuble de 12 mètres de hauteur et de 4 étages conformément au règlement de zonage UBa en vigueur du PLU cohabitant avec des pavillons aux alentours ? Je vous laisse d’ors et déjà imaginer le choc des habitants lorsqu’ils apprendront qu’une opération dense sortira à côté de chez eux, à deux pas du Cimetière. C’est inimaginable et impensable. Je n‘ose imaginer le nombre de recours gracieux que provoquera cette énième opération immobilière. Les réunions et les débats lors des conseils de quartiers risquent d’être extrêmement houleux.

Cette politique ne fait que dénaturer la zone pavillonnaire conflanaise et porte atteinte à l’âme de Conflans. Je vous mets au défi, Mesdames et Messieurs de la majorité, d’habiter un pavillon situé dans le champ de visibilité direct d’un immeuble dense en train de sortir de terre. Bref, les enjeux soulevés par cette délibération sont nombreux. Cette délibération que vous souhaitez soumettre au vote ce soir est purement scandaleuse et honteuse lorsque l’on songe que vous avez promis de revégétaliser la ville. Nous voterons bien entendu contre car il convient de ne pas détruire des espaces verts.

23) APPROBATION DE LA CESSION DES PROPRIETES COMMUNALES CADASTREES BD-58 ET BD-59 A LA SOCIETE INTERCONSTRUCTION ET AUTORISATION DE SIGNER UNE PROMESSE DE VENTE UNILATERALE.

24) ACQUISITION D’UN VOLUME A BATIR A LA SOCIETE INTERCONSTRUCTION EN VUE D’Y REALISER UNE MAISON DE SANTE INTERDISCIPLINAIRE.

Merci Monsieur Le Maire,

Sachez que le pire est à venir avec les projets qui se sont montés essentiellement en fin de mandat et de façon totalement technocratique, et bien entendu sous l’égide de GPSO. Le quartier de l’hôtel de ville en est l’exemple le plus flagrant. Cette politique est propre à bouleverser la ville ce qui est quand même, très largement prétentieux lorsque l’on représente, dans les urnes si peu d’habitants.

Le projet du Cinéville est une vraie décision arbitraire, prise sans considération véritable au mépris du refus manifesté par nos concitoyens. Il serait extrêmement intéressant, Monsieur Le Maire, d’avoir l’avis des Conflanais sur ce projet. Comptez vous organiser un référendum local comme vous l’autorise par ailleurs l’article 72 de la constitution suite à la révision constitutionnelle de 2003? Les Conflanais aimeraient certainement s’exprimer sur ce projet démesuré. Vous avez sous entendu lors du Conseil Municipal d’Installation que nous, élus d’opposition, étions de mauvais joueurs et que vous étiez le grand gagnant de la démocratie. A vous donc Monsieur Le Maire de montrer que vous êtes bon joueur et sérieux en consultant démocratiquement les citoyens. Les résultats de la dernière élection ne garantissent en rien l’assentiment de la population à votre projet, vu le taux de participation dérisoire.

Je voudrais par ailleurs rappeler, Monsieur Le Maire, qu’il y a eu une concertation sur le sujet qui s’appelle DEBAT PUBLIC et que l’avis du commissaire enquêteur est défavorable. Nous sommes par ailleurs en périmètre architecte des Bâtiments de France et en Covisibilité avec cedit monument historique. Au regard de ces deux éléments, il est incompréhensible et irrespectueux que vous n’ayez pas fait marche arrière.

Nous demandons à la majorité de bien vouloir revoir sa copie qui est et qui reste inacceptable à l’heure actuelle.

Par ailleurs Monsieur Le Maire, je ne me fais aucun doute sur l’issue de la demande du Permis de construire du Cinéville déposée en Mars dernier par le promoteur. Le promoteur Interconstruction est déjà quasi assuré d’obtenir son Permis de Construire dans quelques mois. Dans le programme Ici Conflans de la gauche réunie, nous avions souhaité y bâtir un Centre Culturel susceptible de redynamiser le Centre Ville. J’imagine évidemment que vous ne comptez pas aller négocier avec le promoteur en vue de déposer au moins un permis modificatif.

Nous voterons évidement contre les délibérations 23) et 24).

25) TRANSFERT DE PROPRIETE AU DEPARTEMENT DES YVELINES DES TERRAINS D’ASSIETTE ET DES IMMEUBLES BATIS DES COLLEGES MONTAIGNE ET HAUTES RAYES.

Merci Monsieur Le Maire,

J’aurai en effet plusieurs questions relatives à cette délibération.

Quel intérêt pour la commune ? Quel intérêt pour le département ? Comment cela se traduit dans les comptes de la commune ? Cette délibération donne l’impression que c’est la grande braderie et que la ville continue à être dépossédée de ses biens.

26) TRANSFERT DE PROPRIETE DE LA DECHETERIE DE CONFLANS-SAINTE-HONORINE A LA COMMUNAUTE URBAINE GRAND-PARIS-SEINE ET OISE.

Merci Monsieur Le Maire,

Le passage de la déchèterie à GPSO s’accompagne d’une nette dégradation du service. Toujours et toujours moins et votre politique a des conséquences regrettables sur la propreté de la ville avec des dépôts sauvages. La ville est par ailleurs sale et mal entretenue en raison de la réduction des moyens en matériel, en organisation et en personnel, le tout bien sur aggravé par l’éloignement du terrain.

Il y a une différence entre nous élus de gauche, qui sommes attachés aux compétences locales et à la remunicipalisation de certaines compétences et vous la droite qui n’avez cessé de confisquer à Conflans les compétences qui étaient si chères à la commune.

Monsieur Le Maire, je vous invite vous ainsi que vos colistiers à lire « le socialisme municipal à Villeurbanne » écrit par Bernard Meuret. Ce livre permettrait de donner un peu plus de fraîcheur à votre politique.

J’ajouterai Monsieur Le Maire que le 2 Juillet dernier était le quatrième anniversaire de Michel Rocard. A ma connaissance la municipalité n’a rien fait pour le célébrer. Peut être souhaitiez vous taire cette commémoration tant votre politique est l’antipode de son héritage.

Question orale sur le quartier Paul Brard

Monsieur Le Maire, le collectif des riverains du quartier Paul Brard s’inquiète des problèmes à répétition qui perturbent leur quartier. Le collectif des riverains constate malheureusement que le cadre de vie de ses habitants se dégrade de jour en jour. Des groupes de personnes prennent possession de la pelouse et des abords de la zone commerciale au pied d’une caméra de vidéosurveillance. Monsieur Le Maire, à l’heure où la vidéosurveillance a montré son inefficacité, quelles solutions humaines souhaitez-vous mettre en œuvre en vue de garantir la sécurité et le bien-être des habitants du quartier Paul Brard ? Je vous remercie.

Municipales 2020 – liste et programme de la gauche !

Découvrez ci-dessous la liste de l’Assemblée citoyenne, soutenue par l’ensemble des partis de gauche conflanais, pour les municipales du 15 et 22 mars 2020.

Ensemble, ils défendront le programme social et écologique construit par l’Assemblée citoyenne. Pour une alternative à la gestion austéritaire de la droite ! Retrouvez l’intégralité du programme sur le site de l’AC.

Les partis et mouvements de gauche unis pour les municipales 2020 à Conflans !

Les partis et mouvements de gauche conflanais (Europe Ecologie Les Verts, France Insoumise, Parti de Gauche, Parti Socialiste, Génération.s et Parti Communiste Français) se félicitent de la constitution de l’Assemblée Citoyenne et appellent leurs adhérents et sympathisants à participer à ses travaux.

Conflans Assemblée Citoyenne élaborera son programme et désignera démocratiquement la liste qu’elle présentera à l’élection municipale de 2020.

Ci-dessous, le tract inter-partis qui sera distribué dans les prochains jours.

Tract interpartis