Intervention de Pierre Mialinko au Conseil municipal de novembre 2020

Délibération 10 – Vente de la thermoscelleuse de la cuisine centrale

Merci Monsieur Le Maire,

Tout ça pour la vente d’une thermoscelleuse allez-vous me répondre, mais vous imaginez bien que la présente délibération ne saurait se résumer à une simple vente d’un objet matériel. En effet, celle-ci soulève l’ensemble des problématiques posées par le devenir de la cuisine centrale et en dit long sur la place que vous accordez aux services publics à Conflans. La cuisine centrale que vous avez pris soin de brader en est l’exemple le plus flagrant.

Commençons tout d’abord par faire un petit rappel historique du terrain concerné par la présente délibération au sein du quartier du Renouveau.

En mai 2018, le Conseil Municipal de l’époque avait décidé du déclassement par anticipation du terrain situé au 34 rue du Renouveau accueillant aujourd’hui la cuisine centrale en vue de son incorporation dans le domaine privé de la commune. C’était l’acte I.

Les délibérations 17 et 18, votées par vous et votre majorité de façon unanime lors du Conseil Municipal du 06 juillet dernier ont respectivement porté d’une part, sur l’approbation de la cession dudit terrain au bailleur « Résidences Yvelines Essonne » et d’autre part, sur l’autorisation donnée à ce dernier pour déposer toute demande d’autorisation d’urbanisme sur ce même terrain. C’était l’acte II. D’ailleurs, Cette politique de vente de foncier est en cohérence avec les mêmes politiques suivies dans les communes GPSO sous obédience de votre ami Monsieur Bédier.

Je rappelle que ces deux délibérations proposées le 06 juillet dernier vont permettre à votre bailleur de rentabiliser cet espace et de densifier une zone déjà dense en logements sociaux et bien entendu sans cohérence urbanistique et avec une architecture de promoteur standard, banale et répétitive. Bonjour l’esthétisme et la qualité architecturale à Conflans ! Je ne me fais par ailleurs aucun doute sur l’issue du Permis de Construire de cette opération immobilière car vous avez déjà négocié et tout verrouillé avec le bailleur. En effet, celui-ci est déjà acquis ou quasiment acquis pour votre bailleur qui à l’heure actuelle doit être surement en train de se lécher les babines ayant affaire à un Maire aussi généreux que vous. Inutile de rappeler à ce propos l’objet des délibérations 17 à 22 votées par vous et votre équipe le 06 juillet dernier ayant surtout porté sur la cession de terrains à Conflans à ce même bailleur. Les terrains concernés sont pour rappel le 34 rue du Renouveau, le 4 rue de la Chasse et le 125 boulevard du Général De Gaulle. Je ne reviendrai pas là-dessus car j’ai déjà eu très largement l’occasion de m’exprimer sur le sujet et vous connaissez mon avis. Vous avez les moyens Monsieur Le Maire de vous opposer à tous ces prochains Permis de Construire car vous en êtes la seule autorité compétente.

Entendons-nous bien, je ne suis pas contre l’évolution urbaine du quartier du Renouveau. Toutefois, ma vision urbaine pour ce secteur est bien différente de la vôtre Monsieur Le Maire. Lors d’une précédente modification du Plan Local d’Urbanisme au cours de votre premier mandat, vous avez refusé d’établir une zone de logements sur toute la zone du Renouveau à la place des hangars. Or, cette politique aurait permis de constituer un quartier ouvert comprenant des espaces verts en assurant la liaison entre les logements Renouveau et ceux de la ZAC Alcatel. Des trames vertes et bleues auraient pu être intégrées à ce projet urbain dans un souci de liaison harmonieuse avec les quartiers aux alentours. La densité du quartier aurait été préservée et contrôlée en y proposant des logements de faible hauteur avec une emprise au sol raisonnable à la place des hangars. Au niveau architectural, il aurait été parfaitement possible de rompre avec l’architecture classique de promoteur en ayant eu recours à une architecture traditionnelle ou plus contemporaine à travers l’utilisation du matériau bois par exemple. Le PLU aurait très bien pu évoluer dans ce sens réglementairement parlant à l’échelle de ce secteur en vue de proposer cet aménagement urbain de qualité à la place des hangars. A l’époque, vous avez refusé d’entendre cette proposition en argumentant que ce site était vétuste et insalubre pour envisager une opération de rénovation urbaine. Vous avez par ailleurs ajouté que ce site était particulièrement favorable aux activités artisanales et industrielles. Une autre politique relative au renouvellement urbain du Quartier du Renouveau est donc possible et cela aurait permis de conserver la cuisine centrale.

Bref, aujourd’hui que se passe-t-il concrètement ? C’est l’ouverture de l’acte III à travers la vente du matériel ayant servi au bon fonctionnement et à la pérennité de la cuisine centrale à savoir ladite thermoscelleuse par exemple.

Monsieur Le Maire, les Conflanais ont besoin de services publics forts, notamment à l’heure où la crise sanitaire n’a cessé d’accroitre les inégalités au sens large du terme dans la population : les inégalités sociales, économiques, scolaires et j’en passe… A notre échelle, seule une politique interventionniste locale à la keynésienne pourra réduire ces inégalités devenues insupportables aux yeux de la population. C’est ma vision du socialisme municipal. D’ailleurs j’aime beaucoup ce terme. Je n’ai aucun tabou à l’utiliser et j’en suis fier.

Pour en revenir à mon propos, la cuisine centrale aurait pu par exemple jouer un rôle fondamental dans le cadre du contexte sanitaire que nous traversons aujourd’hui en 2020 en assistant les plus faibles et les plus démunis à travers le portage des repas à des coûts moindres. C’est ce que nous aurions fait en vue de corriger les inégalités alimentaires car l’accès à la nourriture est un droit à la ville fondamentale. L’alimentation représente par ailleurs l’une des dépenses les plus importantes pour les ménages franciliens avec le logement et les transports.

Je rappellerai également que la gestion de la cuisine centrale était l’une des dernières compétences de la ville ayant permis ainsi de se rapprocher de ses concitoyens.  Celle-ci assurait des repas de qualité et cela ne vous a pas empêché malheureusement de signer un contrat avec une entreprise située à des dizaines de kilomètres de Conflans, qui sert aux enfants et aux personnes âgées de cette ville une nourriture de piètre qualité à un coût plus élevé. Sauf erreur de ma part, il me semble que c’est l’entreprise ELIOR qui est à présent délégataire de ce service public. Il faut maintenir la cuisine centrale pour la qualité des repas et la reprendre en régie. La gestion en régie de la cuisine centrale est d’autant plus d’actualité en raison de la crise sanitaire. Les nuisances pour la supprimer sont de faux arguments, d’ailleurs la cuisine centrale a continué à fonctionner pour d’autres clients aujourd’hui. Je vous l’avais déjà dit lors du Conseil Municipal du 06 juillet dernier.

Nous refusons qu’un programme immobilier vienne se substituer à la place d’un service public.

Nous voterons contre cette délibération.

Interventions du groupe Des Socialistes pour Conflans au Conseil municipal du 25 juin 2018

Délibérations n°1 à 3 : approbation des comptes de gestion du receveur.

ABSTENTION.

Janine Lemaire-Vinouze : Il s’agit du travail du receveur que nous ne remettons pas en cause.

Délibérations n°4 à 6 : approbation des comptes administratifs.

CONTRE.

Janine Lemaire-Vinouze : Il s’agit du compte administratif d’un budget auquel nous n’avons pas participé et aussi d’une politique budgétaire que nous réprouvons.

Délibérations n°7 à 9 : affectations définitives des résultats 2017.

CONTRE.

Janine Lemaire-Vinouze : Nous réprouvons ces budgets par principe politique.

Délibération n°10 : dissolution du budget annexe de la régie dotée de la simple autonomie financière du théâtre.

CONTRE.

Janine Lemaire-Vinouze : Nous avions voté contre les délibérations 20 à 22 en juin 2017 car nous pensons que la gestion du Théâtre Simone Signoret doit être assurée par une association Loi 1901. Dans cette optique, nous voterons contre cette délibération.

Délibération n°11 : règlement des terrasses et des étalages de commerces.

POUR.

Délibérations n°12 et 13 : création de postes de chargés de mission « santé » et « grands projets ».

POUR.

Janine Lemaire-Vinouze : Nous voudrions des précisions sur les deux emplois concernés par ces deux délibérations : 1) Les agents font-ils déjà partie des effectifs ? 2) Serait-ce une promotion pour eux ? 3) Ou bien, y a–t-il des recrutements en cours ?

Délibération n°14 : tarification des repas servis au personnel dans les écoles.

POUR.

Sylvie Magnoux : Bien que considérant que la part employeur sur la participation aux repas des agents de la commune ne soit pas très élevée (nous laissons cette question aux syndicats du personnel dans la Négociation Annuelle Obligatoire), mais comme il s’agit de l’uniformisation de la tarification dans un souci d’équité, nous voterons pour.

Délibération n°15 : restauration du personnel du théâtre.

POUR.

Délibération n°16 : restauration du personnel communal et du service formation.

POUR.

Délibération n°17 : location de la cuisine centrale.

CONTRE.

Sylvie Magnoux : Nous avons été opposées (conseils municipaux des 02/10/17 et du 28/05/18) à la modification de la restauration scolaire et de la restauration livrée aux personnes âgées, et nous voterons contre cette délibération qui continue à mettre à jour le flou de vos décisions concernant l’utilisation de ce site. Nous avons l’impression que vous gérez à la petite semaine un projet important pour notre commune et qui fait partie d’une des dernières compétences qu’il reste à la Ville. Nous pensons que vous devriez afficher clairement une vision sociale destinée à soutenir l’alimentation de l’enfance et des personnes âgées.

Délibération n°18 : charte de relogement pour la requalification du secteur Paul-Brard.

CONTRE.

Groupe DSpC : La réhabilitation et la reconstruction du quartier Paul Brard devient un problème prégnant tant pour les habitants que pour les riverains. Par ailleurs il faut garder une vision humaine sur ce projet car il y a 51 familles à reloger sur Conflans et l’offre de logements sociaux est plutôt contrainte.

Délibération n° 19 : protocole de préfiguration entre la Ville et la SAEM CITALLIOS.

CONTRE.

Groupe DSpC : CITALLIOS est partie prenante avec le Président du Conseil Départemental. Nous approuvons l’intervention de Jean-Pierre Lacombe.

Délibération n°20 : permis d’aménager pour un terrain multisports au Parc du Prieuré.

POUR.

Groupe DSpC : Nous nous réjouissons d’un terrain multisports à Bianchotto.

Délibération n°21 : démolition et reconstruction d’un bâtiment administratif à l’Hôtel-de-Ville.

POUR.

Délibération n°22 : candidature de Conflans au service public de location de bicyclettes électriques auprès d’Île-de-France Mobilités.

POUR.

Délibération n°23 : cotisation au syndicat intercommunal de Saint-Germain, section fourrières.

POUR.

Groupe DSpC : Participation par habitant en légère baisse par rapport à l’année précédente.

Délibérations n° 24 à 26 : désignation de nouveaux représentants communaux dans les écoles et le collège.

ABSTENTION.

Délibération sur table : obtention de financements de la région pour le projet d’aménagement de la mairie.

POUR.

Interventions du groupe Des Socialistes pour Conflans au Conseil municipal du 28 mai 2018

Délibérations 1 et 2 : démission de la 6ème adjointe au maire et élection d’un nouvel adjoint.

ABSTENTION.

Délibération 3 : Plan Local de l’Habitat Intercommunal.

AVIS DEFAVORABLE.

Sylvie Magnoux : Nous n’avons pas été dans le détail du PLHI qui s’inscrit dans les orientations de la CU GPSO.

Bien que Conflans maintienne son rythme de construction de logements sociaux en continuant le bétonnage qui avait été reproché à la précédente municipalité, nous émettrons un avis défavorable qui est lié à notre position sur le GPSO.

Délibération 4 : modification du PLU.

AVIS DEFAVORABLE.

Sylvie Magnoux : Nous avons pu participer à la commission d’urbanisme élargie du 15 mai 2018 et nous vous remercions de nous y avoir conviées.

Comme nous l’avons évoqué à plusieurs reprises et sur plusieurs projets (Bords de Seine, Foch, Cuisine Centrale, Hôtel de Ville), nous ne sommes pas d’accord avec votre vision de l’urbanisation de Conflans et comme l’approbation de cette modification du PLU se fera à la CU, à laquelle nous nous sommes toujours opposées, nous émettrons un avis défavorable pour cette délibération.

Délibérations 5, 6 et 7 : décisions modificatives sur le budget 2018.

CONTRE.

Janine Lemaire-Vinouze : Ayant voté contre les budgets, et ces trois délibérations concernant votre gestion budgétaire de la commune, nous voterons contre ces trois délibérations.

Délibération 8 : rapport sur l’utilisation de la dotation « solidarité urbaine et cohésion sociale ».

PRISE D’ACTE.

Groupe DSpC : Le montant est attribué aux postes importants de cohésion sociale (dont ACR, CCAS).

Délibération 9 : bilan des cessions et acquisitions sur l’année 2017.

PRISE D’ACTE.

Délibération 10 : instauration d’un périmètre d’étude dans le quartier Chennevières.

POUR.

Janine Lemaire-Vinouze : Il manque le nombre de mois dans la deuxième décision.

Délibérations 11 et 12 : déclassement, cession de parcelles de terrain rue Leonardo da Vinci.

POUR.

Groupe DSpC : Il s’agit de la création d’un parc de stationnement (voté à l’unanimité le 12/02/18).

Délibération 13 : étude fluviale, touristique et économique sur le port Saint-Nicolas.

POUR.

Délibération 14 : création des estacades quai de Gaillon.

POUR.

Groupe DSpC : Il est nécessaire que ce lieu soit aménagé.

Délibération 15 : déclassement de la cuisine centrale.

CONTRE.

Janine Lemaire-Vinouze : Nous avons été opposées le 02/10/17 à la modification de la gestion de la restauration scolaire, cette délibération s’inscrit dans la continuité de votre projet, nous voterons contre.

Délibération 16 : convention d’objectifs avec l’association « Commerçants, artisans et PME de Conflans ».

POUR.

Groupe DSpC : Subventions déjà votées.

Délibération 17 : exonération des droits de terrasse pour les commerces affectés par les travaux Place Fouillère.

POUR.

Délibération 18 : complément de subvention pour l’association Secours Catholique.

CONTRE.

Sylvie Magnoux : Il s’agit donc d’une régularisation. Il s’agit ici d’une association cultuelle. Farouchement laïques, nous vous rappelons que ce ce n’est pas le montant, mais la façon dont cette somme est attribuée qui justifie notre vote contre.

Délibération 19 : candidature de Conflans à l’appel à projets de soutien départemental aux maisons médicales.

POUR.

Janine Lemaire-Vinouze : Nous avons tous constaté, et même pour certaines et certains à titre personnel, la pénurie inquiétante des professionnels de santé.

Nous approuvons complètement votre démarche et votre intention d’y associer le centre médical actuel. Nous nous réjouissons de ce projet qui ne peut apporter qu’une amélioration à la situation actuelle extrêmement tendue. Cependant nous insistons sur le fait que cette maison médicale doit rester accessible à tous, en ne favorisant pas une « médecine à deux vitesses ».

Délibération 20 : conventions de partenariat pour le Pardon National de la Batellerie.

POUR.

Délibération 21 : création d’un comité technique commun entre la ville de Conflans et le théâtre Simone-Signoret.

POUR.

Délibération 22 : fixation du nombre de représentants du personnel au comité technique.

POUR.

Délibération 23 : créations de commissions consultatives paritaires communes entre la Ville et le théâtre Simone-Signoret.

POUR.

Délibération 24 : création d’un CHSCT entre la Ville et le théâtre Simone-Signoret.

POUR.

Délibération 25 : fixation du nombre de représentants au CHSCT.

POUR.

Délibération 26 : personnel – modification du statut d’un logement situé rue des Ecouvilliers.

POUR.

Délibérations 27 et 28 : règlement intérieur et modification des tarifs de la restauration scolaire, des secteurs périscolaires et extrascolaires.

CONTRE.

Janine Lemaire-Vinouze : Lors du dernier Conseil Municipal, nous avons expliqué les raisons de notre désaccord avec la semaine de quatre jours. Bien évidemment, cette délibération aménageant votre projet, nous conduit à voter contre.

Délibérations 29, 30 et 31 : règlement, agrément et établissement de crèches (Calin Calinou, Tapis Vole).

POUR.

Délibération 32 : désignation d’un délégué à la protection des données.

POUR.

Délibération 33 : voeu du Conseil municipal relatif aux approches aériennes de l’aéroport Roissy CDG.

POUR.

Délibération ajoutée avant la séance pour vote d’une subvention à l’association familiale de la Batellerie.

POUR.

Questions orales. Intervention de Janine Lemaire-Vinouze.