L’histoire d’ACR.

L’Histoire d’ACR (Agir, Combattre, Réunir)

A l’origine, sous le nom « Conflans Rencontres » à sa création, une association de jeunes pour aider les jeunes qui fréquentaient la cafétéria de la patinoire.

Créée en 1978, son siège se situe au 72 Rue Désiré Clément à Conflans-Ste-Honorine. Dans les années 1980, l’association a intensifié son action en direction des jeunes de 10 à 25 ans en diversifiant ses activités au-delà du travail de rue avec en particulier :

–      L’animation d’un atelier moto-vélo,
–      L’ouverture d’un foyer d’hébergement d’urgence pour les 16-25 ans,
–      L’accueil de toxicomanes et leur famille
–      La mise en place de chantiers d’insertion éducatifs (réhabilitation de locaux par et pour les jeunes)

Dans les années 1990, l’évolution du contexte socio-économique a amené l’association à élargir ses orientations, notamment vers l’accueil des adultes en situation d’exclusion.

En 1993, habilitation du service de Prévention Spécialisée par le Conseil général et la Ville, mise en œuvre d’une action de prévention précoce pour les 10-14 ans.

En 1994, conventionnement du premier chantier d’insertion.

En 1996, agrément CHRS. (Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale)

En 1997, conventionnement du premier espace de socialisation. Conventionnement d’un chantier d’insertion « les Jardins Maraîchers de Conflans ».

En 1998, conventionnement d’un chantier d’insertion en bâtiment.

Depuis l’an 2000,
Conventionnement du chantier d’insertion « Fripes et Chapeaux » et « cuisine »
Conventionnement du Dispositif Départemental d’Ecoute. Conventionnement du chantier d’insertion « Les Jardins Maraîchers de Cergy ». Conventionnement de l’ESCI (espace social de citoyenneté et d’insertion), d’un deuxième espace de socialisation (Levallois-Perret).
Conventionnement des actions « Suivi Hôtels », « Chambres d’Hôtel ».
Reprise des actions logements éclatés – Logements Passerelles.
Conventionnement du Service d’Accueil et d’Orientation, suivi hôtel.
Ouverture d’accueil de nuit de 20 à 30 places.
Conventionnement 60 logements SOLIBAIL.
Instruction des dossiers DAHO ; Conventionnement du S.I.A.O. (service intégré d’accueil et d’orientation) volet « urgence-stabilisation », création du poste « chargé de mission SI-SIAO ».

PÔLE RESSOURCES

En référence au projet associatif et dans le cadre des missions exercées par l’association ACR, le pôle ressources assure les missions d’administration générale, de gestion financière et de ressources humaines de l’association sur la base d’une coopération entre tous les acteurs.

Pôle IAEF (insertion par l’activité économique et financière)

Le pôle IAEF ACR regroupe différents services du secteur de l’insertion qui proposent en fonction des territoires et des partenariats des accompagnements individuels pour faciliter une insertion sociale et professionnelle à travers la guidance pour l’emploi, l’accompagnement social des bénéficiaires du RSA, BRSA. -Territoires Centre-Sud Yvelines (Rambouillet, Chevreuse, Maurepas) et la  Ville  nouvelle (St Quentin en Yvelines). Territoire Val de Seine et Oise.
-Des ateliers collectifs de mobilisation et de redynamisation en direction des publics en difficulté : il s’agit de deux espaces de formation «EDI – Espace Dynamique d’Insertion» pour les jeunes 16/25 ans et de deux espaces d’insertion pour les bénéficiaires du RSA.
-Des emplois dans le cadre du secteur des SIAE (Secteur d’Insertion par l’Activité Economique) et de l’économie sociale et solidaire dont l’objectif est de s’inscrire dans un autre type de relations économiques, au service de la personne avec cinq chantiers  et une action d’insertion et de commercialisation sur la ville de Pontoise pour promouvoir les produits du Terroir du Vexin.

Pôle Hébergement

Le Pôle Hébergement a pour mission principale l’accueil en hébergement de personnes en difficulté, accueil permettant de stabiliser temporairement  la situation de l’usager en termes d’habitat.
L’objectif final pour toute personne hébergée au sein du pôle est l’accès à une solution de sortie du dispositif adaptée à la situation de chacun. Pour atteindre cet objectif, un accompagnement social individualisé est mis en place avec la personne accueillie afin de favoriser sa mobilisation autour d’un projet d’insertion. La réalisation de ce projet va permettre d’acquérir les moyens nécessaires pour accéder à une solution de sortie adaptée.

Plusieurs établissement ou services font partie du pôle hébergement :

– Le centre d’hébergement et de réinsertion sociale. CHRS

– Le service d’hébergements extérieurs comprenant deux dispositifs : un dispositif de logements passerelles et un dispositif d’intermédiation locative Solibail.

– Les abris de nuit. Sauf en 2015 (assurés par la Croix Rouge)

-Le dispositif d’accompagnement social lié au logement de maintien au domicile (ASLL maintien).

Pôle Urgence

SIAO service intégré d’accueil et d’insertion
SAO service d’accueil et d’orientation
DALO droit au logement opposable
115
Trait d’Union ; Dispositif destiné à être une alternative à l’hôtel (7 logements, 40 place) en lien avec les bailleurs sociaux pour loger des familles orientées par le 115 et qui peuvent être rapidement réorientées vers les logements plus pérennes.

Prévention Spécialisée

«Dans les zones urbaines sensibles et dans les lieux où se manifestent des risques d’inadaptation sociale, le Département participe aux actions visant à prévenir la marginalisation et à faciliter l’insertion ou la promotion sociale des jeunes et des familles»[1]. C’est sur cet article de loi que repose la Convention relative à la mise en œuvre d’actions de prévention spécialisée entre le Conseil Général, la Commune de Conflans-Ste-Honorine et l’association ACR.

La portée de l’activité éducative de la prévention spécialisée tient à la capacité des professionnels à entrer en relation avec le public jeune, à aller à sa rencontre sur son espace de vie : les quartiers, les établissements scolaires, la famille lorsque cela est possible.

Par leurs actions, les éducateurs contribuent au mouvement de dynamisation de la jeunesse, au développement de leur citoyenneté et de leur autonomie souhaités par les pouvoirs publics et transcrits dans l’énoncé des politiques actuelles de la jeunesse: la réussite scolaire et l’insertion professionnelle, la prévention de la délinquance, l’accès à la santé et au logement, aux loisirs et à la culture.

Les jeunes que nous accompagnons sont la plupart du temps confrontés à l’échec et au doute, mais aussi au rejet des institutions, les amenant parfois à se replier sur eux-mêmes

Pour mettre en œuvre nos missions, nous nous appuyons sur les 3 axes définis dans le projet de service: la valorisation des jeunes, leur socialisation et leur intégration dans leur cadre de vie, perspectives qui se déclinent à partir de 4 modalités d’action : les accompagnements individuels, les actions collectives, les actions sur le milieu, le travail partenarial et en réseau.

Plus de GEM groupe d’entraide mutuelle depuis un an transmis à une autre association « Les Amis de l’Atelier »

L’état des lieux.

En juillet,  perte de 162000€ de dotation du Département (-41%) sur l’insertion.

Arrêt des conventions BRSA à partir de janvier 2016.

Des risques de diminution de subventions sur les chantiers l’an prochain.

La non reconduction de la convention pour la Prévention Spécialisée est un coup dur pour l’association car chaque service participe au soutien financier du pôle ressources et cette réduction pénalise durement ce pôle.

Sur le plan des emplois, la fermeture du service est difficile même si certaines personnes sont déjà en voie de reclassement.

Dès à présent, ACR est candidat à l’appel à projet pour le SIAO Urgence et le SIAO Insertion (service intégré d’accueil et d’orientation) qui doivent maintenant être gérés par la même association. (23 nov). Nous n’avions jusque-là que le SIAO urgence, l’insertion étant gérée l’association CapLogy qui est absorbée par le GAP en janvier 2016.

Les décisions de désengagement et de baisses drastiques de subventions du département semblent correspondre à la création au printemps dernier d’une agence d’insertion inaugurée par Pierre Bédier  le mardi 26 mai dernier : ACTIVITY.

La feuille de route d’Activity se résume ainsi :

Développer une ingénierie des clauses d’insertion à l’échelle du département,
Initier de nouvelles offres d’activité pour les publics les plus éloignés de l’emploi
Optimiser et rationaliser l’offre d’insertion par l’activité

« Notre objectif est de renouveler notre politique d’insertion, de trouver de nouvelles solutions, d’identifier de nouvelles pistes, grâce à cette association de toutes les compétences : préfecture, département, autres collectivités locales, Pôle Emploi, établissements publics ou privés, entreprises, associations …. » a expliqué Pierre Bédier.

On peut espérer qu’à terme quelques associations survivantes pourront être contactées pour participer à ce projet.

Le DG d’Activity est Mr Philippe Pascal (élu socialiste, Ligue de l’enseignement-Fédération des Yvelines).

GD

 Tract de soutien à la Prévention Spécialisée

Communiqué de presse de soutien à la prèv